Virginie Efira : "Présenter Nouvelle Star ? Avant je disais que c'était nul"

Alors que Virginie Efira sera à l'affiche de "Cookie" mercredi, la comédienne est revenue sur sa participation à la Nouvelle Star sur M6.

Nouveau jury, nouvelle chaîne et nouvel animateur. Fin 2012, la Nouvelle Star faisait son retour sur D8. Après deux ans et demi d'absence, l'émission culte de M6 retrouvait une deuxième jeunesse grâce au groupe Canal+. Désormais animée par Cyril Hanouna, l'émission reste un temps fort dans la carrière française de Virginie Efira. A l'affiche de la comédie-sociale "Cookie" de Léa Fazer avec Alice Taglioni dès demain dans toutes les salles de cinéma de l'hexagone, Virginie Efira est revenue sur RTL sur sa participation au télé-crochet de M6.

"Quand je suis dans un taxi, on me parle de "Nouvelle Star". Ma mère me dit : "Oh, c'est dommage, on ne te voit plus nulle part" s'amuse l'actrice révélant trouver son bonheur ailleurs. "L'épanouissement personnel ne passe pas forcément par l'extrême visibilité. Parfois, quand je dis ça, c'est aussi perçu comme si je disais : "Oh non, c'était nul ce que je faisais avant, ce n'était pas bien, c'est un sous-métier". Absolument pas" explique Virginie Efira. Au contraire, "je le valorise beaucoup plus depuis que je ne le fais plus. Avant je disais : "c'est nul, tout le monde peux le faire". Maintenant, j'en parle parfois comme si j'avais fait une thèse en sciences politique. C'est drôle" conclut l'animatrice qui ne révèle pas combien elle percevait pour animer l'émission contrairement à Cyril Hanouna.

Mais cette absence de dessous les projecteurs s'annonce de courte durée pour celle qui deviendra maman pour la première fois dans quelques semaines. En 2013, Virginie Efira sera à l'affiche de quatre autres films. "20 ans d'écart" avec Pierre Niney, "Les Boulistes" avec Gérard Depardieu et Edouard (...) Lire la suite sur CloserMag.fr

Découvrez qui remplacera Alessandra Sublet pendant ses vacances…
Michelle Obama, en robe flamboyante pour faire honneur à son mari
Eva Longoria : ses espoirs pour la population Latino