Interview de Cyrielle et Constance, éliminées de Pékin Express

Eliminées hier soir à la surprise générale de Pékin Express : le coffre maudit, Cyrielle et Constance reviennent sur leur aventure pour Télé-Loisirs. Et les dentistes toulousaines en profitent pour régler leurs comptes et répondre aux critiques affirmant qu'elles étaient trop stratèges. 

>>> Pékin Express : Constance et Cyrielle rentrent en France (VIDEOS)

Télé-Loisirs : Quel est le sentiment qui prédomine aujourd'hui au lendemain de la diffusion de l'épisode durant lequel on a assisté à votre élimination ?
Constance : Ça va très bien. Le soir de la diffusion, on était avec Lolo et Lolotte, nos amis, la famille, dans un bar. Il y avait de l'ambiance, c'était une très bonne soirée, malgré notre élimination. Il y avait forcément un peu de tristesse mais on est très contente de notre parcours. 

Votre élimination est considérée par une majorité de téléspectateurs comme une surprise. C'était votre sentiment aussi sur le moment ? 
Cyrielle : Oui clairement. Sur le moment, on n'y croit pas parce qu'on s'est tellement battu, on était à fond en permanence, on a jamais baissé les bras, même pendant les moments difficiles. Sur le jeu, on y va en première, on sort première, on prend une voiture en cinq minutes et notre voiture est coincée par les policiers. C'est le policier qui a notre avenir entre les mains et là c'est le drame, parce qu'on sait qu'on est en train de perdre Pékin alors que la victoire était vraiment à notre portée.

Qu'est-ce qui faisait votre force ? 
Constance : La motivation, le dynamisme, la joie de vivre, la patate... Et le fait qu'on parle bien espagnol. Et enfin, le fait qu'on soit deux filles aussi, ça marchait bien pour l'auto-stop. 
Cyrielle : Puis sur la course, il y a des candidats qui prenaient le temps d'aller prendre à manger ou boire un Coca. Nous, tant que la course n'était pas finie, on ne s'arrêtait pas. On était tout le temps dans l'effort. 

Vous ne vous êtes pas fait que des amis durant l'aventure Pékin Express. Vous avez notamment été la cause de l'élimination de Charline et Aurore, tandis que Roger et René vous accusent de manipulation : 
Constance : Alors, Charline et Aurore, on comprend qu'elles nous en veuillent. Mais Roger et René, vraiment pas. On ne les a pas croisés du tout durant la course où ils ont été éliminés.
Cyrielle : Ils ont dû donner une explication à leur départ. Ils n'assument pas parce que c'est plus facile de faire porter le chapeau à quelqu'un. On est les méchantes, vous savez...

Cette image de méchantes que vous avez renvoyée, vous la comprenez ? 
Cyrielle : Vu de l'extérieur, on peut ne pas comprendre pourquoi on a agi comme on l'a fait avec Charline et Aurore. Mais quand on est dans le jeu, il y a des affinités qui se créent. La production a fait un montage en montrant que l'on a agi comme ça pour les éliminer et s'acharner sur elles parce qu'elles nous ont donné un handicap. Il n'y a pas que ça. Derriière, il y avait Laurence et Laurent qui étaient en galère et qui nous aidaient beaucoup depuis le départ. Pourquoi on les aurait laissés partir eux et aider des filles qui nous avaient donné un handicap et qui auraient continué à nous mettre des bâtons dans les roues par la suite ?
Constance : On ne regrette pas. C'est un choix stratégique et un choix du coeur. 

Cyrielle et Constance - Pékin Express

Etiez-vous prêtes à tout pour gagner ?
Cyrielle : Non. Si ça avait été le cas, avec le nombre d'étapes gagnées dès le départ, nous aurions pu tacler les plus forts : les corses, Salim et Linda, Tarik et Fabien... Mais avec Constance, on s'est dit qu'on donnerait toujours le handicap au dernier arrivé et le passager mystère à l'avant-dernier, pour que le coffre maudit n'ait pas d'empreinte sur la course. Mais ça, la production ne le montre jamais. On nous a donné le rôle de méchantes. 
Constance : On aurait été stratège, on aurait donné les handicaps à Salim et Linda, par exemple. Les autres ont préféré privilégier leurs affinités. On aurait dû faire pareil.
Cyrielle : On a essayé de faire un jeu réglo, et ça nous est retombé dessus.

Du coup, êtes-vous déçues de l'image que vous renvoyez à l'écran ?
Constance : On montre quand même qu'on y va à fond, qu'on a la gagne. Ça, l'émission l'a bien transmis. Après, il y a des choses qui n'ont pas été expliquées et qui peuvent paraître cruelles.
Cyrielle : On est très attaché à Lolo et Lolotte, et à Denis et Sarah, et ça la production ne le montre pas. Et ça, ça explique pas mal de choses. Mais il y a tellement d'images à diffuser que la production doit faire des choix. 

Avec qui êtes-vous restées en contact aujourd'hui ?
Constance : Avec Lolo et Lolotte et Denis et Sarah, on se voit régulièrement, on rigole. Il n'y pas de prises de tête. Charline et Aurore, bon, non. Linda je l'adore, mais Salim je ne peux pas le blairer.  
Cyrielle : On s'entendait bien avec tout le monde durant l'aventure. Et on s'est rendu compte que dès que le jeu est fini, ce n'est plus le cas. Ils nous brossaient tous dans le sens du poil pour qu'on ne les aligne pas avec les handicaps et après, ça balance sur les réseaux sociaux. J'aurais préféré qu'ils me disent "j'aime pas ta tronche" plutôt que nous critiquer derrière un ordinateur où c'est beaucoup plus facile et où on ne peut pas répliquer. 

Cyrielle et Constance - Pékin Express

Quel bilan tirez-vous de l'aventure ?
Cyrielle : Du positif, une aventure extraordinnaire, un voyage unique qu'on ne pourrait pas faire autrement.
Constance : C'est juste le post-Pékin qui nous déçoit. On ne comprend pas les mesquineries envers nous et Denis et Sarah et Lolo et Lolotte. 

Prêtes à repartir si on vous le proposait ?
Constance : Direct ! Avec la patate, encore plus de motivation. On a un goût d'inachevé alors qu'on avait tellement d'autres choses à montrer ! 

Quels retours avez-vous des téléspectateurs sur votre aventure ?
Constance : Essentiellement que du positif. Les gens sont vraiment à fond derrière nous, de tout âge, partout dans la France et à l'étranger. On ne s'attendait pas à recevoir autant d'amour de gens qu'on ne connaît pas. Après il y a toujours des gens qui critiquent, mais on préfère retenir le positif. 

A lire également : 
Salim & Linda : "C'est plus risqué de voyager seuls qu'avec Pékin Express" (VIDEO)
Denis : "Pékin Express m'a sauvé la vie"
Pékin Express : Norbert très proche d'un travesti et le duo éliminé est... (VIDEO)
Jean et Norbert (Pékin Express) : "On s'est fait vomir dessus" (VIDEO)
Pékin Express : clash entre Denis et Constance, Willy Rovelli malade ! (VIDEOS)
Interview de Cyrielle et Constance, éliminées de Pékin Express
L'amour est dans le pré 8 : Seulement 12 agriculteurs sur les 14 annoncés
Fabrice (La Belle et ses princes) : "Nelly m'a déçu"
L'Amour est dans le pré, saison 2 : Décès de Thierry
Fabrice (La Belle et ses princes) : "Les Anges ? Pourquoi pas"