L’amour est dans le pré : portraits, part. 2

Karine attend vos lettresLe monde est sans dessus-dessous. Entre le froid, le plan Vigipirate qui vient de passer au rouge, la neige qui va arriver, encore plus glissante qu'une crotte de chien sur un trottoir parisien et Laurent Baffie qui a été éjecté de Rires & Chansons, on a parfois envie de tout envoyer valser pour élever des lamas dans les territoires Mandchous. Fort heureusement, il y a L'amour est dans le pré. M'est d'avis que si Gérard Lanvin regardait plus souvent l'émission, il n'aurait plus jamais honte de la France. Et puis honnêtement, les portraits des agriculteurs, c'est juste du petit Jésus en culotte de velours. Faisons donc l'inventaire des sept derniers agriculteurs de cette huitième saison.

Françoise, 52 ans, monitrice d'équitation
Version féminine de Thomas, Françoise ne vit pas avec des chevaux mais avec des poneys. Et comme chacun sait, ces chevaux miniatures attirent énormément les humains miniatures. Je parle d'enfants, pas de nains. Vous avez donc plutôt intérêt à aimer les enfants (les nains aussi, si vous voulez). Evitez aussi de jouer les procrastinateurs et apportez votre certificat médical car la dame recherche un homme "gentil, drôle, en bonne santé et énergique". Françoise recherche aussi un partenaire qui prend soin de lui, évitez donc l'haleine de poney. Oh wait...

Damien, 36 ans, éleveur de vaches laitières
Signe distinctif : est vraisemblablement fâché avec la langue de Molière. Il semblerait qu'il soit aussi fâché avec son frère, qui le décrit comme un homme "pas trop soigneux", égoïste, et "beaucoup tête en l'air". Mais gentil aussi. Il est gentil... Ceci dit, Damien a un coeur gros comme ça puisqu'il s'occupe d'adolescents en difficulté. Ce sont certainement eux qui lui ont donné le goût de la techno, cette formidable "musique classique d'aujourd'hui". Dernière chose, son ex était maniaco-dépressive, donc vous savez ce qu'il vous reste à faire. Ne pas être maniaco-dépressive, donc.

Guillaume, 30 ans, éleveur de vaches laitières et de volaille
Caractéristique principale : homme parfait. Ni trop jeune, ni trop vieux, célibataire, il aime le foot mais pas trop et il ne croule pas sous le travail. Cet homme aux yeux bleus adore aussi faire du shopping et possède une tonne de petits poussins mignons. Soyez gentilles et trouvez-lui une faille. De toute façon, il peut toujours jouer les hommes parfaits, il rigolera moins quand il se noiera sous une avalanche de lettres. Hein. BON.

Jean-Noël, 47 ans, viticulteur et trufficulteur
De même que Stéphane dans la première partie des portraits, Jean-Noël est investi en politique puisqu'il est conseiller municipal de son village. Et comme il cumule tout un tas d'activités, vous avez plutôt intérêt à aimer vous bouger les fesses. Fesses qu'il vous faudra d'ailleurs pulpeuses. Je n'ai pas dit rondes, j'ai dit pulpeuses. Selon les critères de Jean-Noël, il vous faudra être "mince avec des formes". Je n'ose traduire "mince avec des gros seins". Ah, trop tard.

Sophie, 28 ans, éleveuse de vaches, ovins et volaille
Signe particulier : "en réparation". C'est Karine qui le dit. Comprenez que son petit coeur a été brisé et qu'elle essaye de se reconstruire. Ceci dit, on a aussi envie d'être sa copine. Elle déborde d'énergie, on dirait un lapin Duracell. Ce qui n'empêche pas que vous devez être un homme rassurant pour lui plaire. Si vous n'êtes pas rassurant, vous pouvez peut-être tenter de contacter ses deux soeurs, qui sont aussi jolies qu'elle. L'amour est dans le pré est une grande agence matrimoniale.

Philippe, 46 ans, viticulteur
Philippe est un homme absolument charmant. A condition d'aimer les OHNI (objet humain non identifié) bien sûr. Agriculteur engagé, il ne rechigne pas à utiliser du fumier, et est hyperactif. Il a aussi joué un figurant pochtron dans un film avec Depardieu, il a été "remplaçant" dans Tournez Manège avec Cauet et il adore la danse country. Si Philippe vous intéresse, vérifiez d'abord que vous n'avez pas des penchants encore non assumés pour la gent féminine. Sa femme l'a quitté pour vivre le grand amour avec une demoiselle, ça la ficherait mal de voir le scénario se répéter.

Gilles, 45 ans, éleveur de chèvres et de vaches allaitantes
Pour vous entendre avec Gilles, il vous faudra impérativement copiner avec son fils de 13 ans. C'est très important. Ceci dit, ça ne sera pas le plus difficile. Non, le plus difficile sera sans doute d'appeler le chien par son nom. Foufoune. Si c'est le nom que donnait votre ex à vos parties intimes, le cap ne sera sans doute pas aisé à franchir mais il semblerait que ça en vaille la peine. Quand on appelle son chien Foufoune, on croque forcément la vie à pleines dents.

Solène