L’amour est dans le pré : bilan en demi-teinte

Thierry est content, c'est le principal !Nom d'une moule en costume d'Abba, je viens de commencer à écrire ce résumé pendant la seconde partie de l'émission. Vous savez, celle où on découvre ce que sont devenus les agriculteurs de l'année dernière et je découvre ce qu'il est advenu de Denis. Qui habite donc à Puy de Crotte. Comment voulez-vous rester sérieuse dans ces conditions-là ? C'est bougrement impossible, voilà la réponse. Je me sens euphorique ce soir. Et pourtant, Dieu sait qu'il n'y a aucune raison à cela. Parce que le bilan de l'émission de ce soir n'était pas spécialement dégoulinant d'amour dans le pré. Moi je voulais une conclusion idyllique, un truc à la Bridget Jones, qu'ils vivent tous heureux dans le meilleur des mondes, entourés de paillettes. Cette chienne de vie s'est chargée de me remettre la tête sur les épaules, pronto.

La poisse de Jo et Hugo

Déjà, il y a plein de couples que je pensais faits pour être ensemble qui se sont séparés. Par exemple, Annie et Bernard. Je sais qu'Annie est fan de Jean-Pierre Pernaut et que, manque de bol, elle s'est retrouvée avec deux M. Propre en puissance (comprendre : chauves). Mais quand même, je pensais que leur histoire était une affaire qui roule. Mais ne soyons donc pas totalement pessimistes, Annie est repartie avec un autographe de JPP. La vie n'est donc pas si injuste que ça avec ces pauvres mortels que nous sommes.
Autre déception pour Jeanne et Lucien. J'ai toujours trouvé Jeanne un peu pète-sec et puis quand Lucien est entré dans sa vie, je pensais qu'elle commençait à s'adoucir et à devenir un petit agneau. C'était apparemment mal connaître la bête. Jeanne n'a pas supporté la tendance de Lucien à déprimer. Mouais. Soyons clairs, Jeanne n'est pas non plus le genre à mettre le feu sur la piste de danse, telle une Bee-Gees en puissance...

Question poisse, nous avons aussi Jo et Hugo. Le premier est totalement seul. En même temps, quand on sait qu'il a filé la jolie Léa à son jumeau, c'est facilement compréhensible. Il n'aurait jamais dû la laisser partir, quitte à la ficeler aux mamelles d'une vachette jusqu'à ce qu'elle accepte de rester avec lui. Parce qu'il me semble que cette femme est une petite perle à ne laisser partir sous aucun prétexte. Quand je pense que Rémi l'a finalement larguée comme une socquette mal lavée, ça me fout les nerfs en pelote, j'ai envie de lui tatouer la moustache de Pinochet sur la fesse droite.
Quant à Hugo, comment vous dire... Je pense qu'il doit être l'un des plus malchanceux de l'émission. Si jamais vous voulez avoir de la chance, ne vous éloignez jamais d'Hugo. Jamais. Sous aucun prétexte.

Une fin plus qu'heureuse pour Thierry

Ah oui, Solange est aussi célibataire. Pour l'anecdote, quand ma coloc a découvert les remarques de Cyril sur le physique de Solange, elle s'est littéralement recroquevillée sur elle-même en lâchant sa haine des hommes : "Non mais sérieux *grommelle grommelle grommelle*, qu'est-ce que c'est que ces mecs *grommelle grommelle grommelle* ?" De désespoir, elle a ingurgité le reste de mes Pépitos. Ah oui et pour Patrice et Michel-Edouard, ils laissent la porte ouverte à leurs prétendantes.
Quant à Bertrand, ce ne fut une surprise pour personne de le voir débarquer sans cette attention whore que nous ne citerons pas. Aux dernières nouvelles, il aurait retrouvé l'amour dans les bras d'une donzelle bien plus sympathique. Laissons donc l'ingrate envahir l'internet et montrer ses aréoles dans Entrevue.

Fort heureusement, d'autres couples sont venus redonner espoir aux éclopés de l'amuuuur. Comme Bruno et Annie qui sont toujours ensemble, Pierre et Frédérique qui se sont fiancés ET bien évidemment Thierry et Annie, qui se sont carrément mariés. Il fallait forcément finir sur une bonne note, entre moments d'émotion, quand Thierry a parlé de sa femme décédée et instants de bonheur quand ils se sont dits fous amoureux l'un de l'autre. Allez, souhaitons leur plein de bonheur, de petits bébés et de phrases cultes. Et si l'année prochaine ils se sont séparés, je fais un scandale.

Solène